LE SUBJONCTIF

Le subjonctif exprime une attitude subjective :

Paul est absent. Je voudrais qu’il soit là.

 On utilise le subjonctif après les verbes exprimant un désir, un sentiment, une attente ou une obligation.

« Il faut que » est la forme la plus fréquente avec le subjonctif.

Il faut que je parte tôt = je dois partir tôt.

 Autres constructions impersonnelles exprimant un jugement :

 Il vaut mieux qu’il parte.

Il est important qu’il fasse attention.

Il est dommage qu’il pleuve.

 NB. : Les constructions exprimant un certitude (il est clair/certain …) sont suivies de l’indicatif !

 

Pour les verbes en « er », la conjugaison du subjonctif est identique à celle du présent, sauf pour « nous » et « vous » qui se terminent par « –ions » et « –iez »

Règle générale : radical de la 3° personne du pluriel du présent de l’indicatif

+ « -e », « -es », « -e », « -ions », « -iez », « -ent »

mettre : ils mettent – que je mette

 NB. : Lorsque « nous » et « vous » ont un radical différent de « ils » au présent de l’indicatif, ils conservent cette différence !

 Boire : ils boivent, nous buvons – que je boive, que nous buvions

 

Verbes irréguliers

Être – que je sois/que vous soyez

Avoir – que j’aie/que vous ayez

Aller – que j’aille/que vous alliez

Faire – que je fasse/que vous fassiez

Savoir – que je sache/que vous sachiez

Pouvoir – que je puisse/que vous puissiez

 

Verbes subjectifs

 Désirer

Souhaiter

Vouloir

Exiger

Ordonner

Supplier

Avoir peur

Craindre

Redouter

 

NB. : Espérer est suivi de l’indicatif : J’espère qu’il fera beau demain !

  • Après les verbes « de la tête » (penser, supposer , croire, imaginer etc.) on utilise l’indicatif et le subjonctif après les verbes « de cœur » :

Je remarque qu’il est absent. J’aimerais qu’il soit là.

  • Les verbes « objectifs » sont généralement suivis du subjonctif à la forme négative :

Je ne pense pas qu’il ait la grippe .

  • Après une interrogation avec inversion, on utilise souvent le subjonctif :

Pensez-vous que cet homme soit coupable ?

  • Quand un adjectif exprime un jugement, on utilise un subjonctif :

Je trouve que Paul fait beaucoup d’heures. Je trouve normal qu’il ait une augmentation de salaire.

  • Avec les verbes de crainte, on utilise souvent un « ne » stylistique qui n’est pas une négation :

 J’ai peur que Marie ne soit malade.

Constructions subjonctives

Pour que

Afin que

De sorte que

De crainte que

De peur que

Bien que

A condition que

Pourvu que

Jusqu’à ce que

En attendant que

Avant que

 NB. : après que = suivi de l’indicatif !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s